AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Essayage.[Seb']

Aller en bas 
AuteurMessage
Kaï Faber

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 11/06/2009
Age : 36
Localisation : Le plus proche de lui que possible...

About me
My Relations.:

MessageSujet: Essayage.[Seb']   Jeu 25 Juin - 20:07

    Kaï avait passé une nuit horrible... Il avait eu du mal a s'endormir, trop euphorique a l'idée du lendemain. Il allait revoir a nouveau Sebastian et c'était la principale cause de son Euphorie. Et le fait de savoir que Seb allait l'approcher, le toucher meme peut etre, ca rendait les kaï encore plus intenable. Il avait essayer de s'endormir en se faisant des petits films sur ce qu'il pourait lui faire parcequ'il comptait bien le frustrer jusqu'a temps qu'il lui saute dessus. Et ce fut comme ca que Kaï ne dormit que seulement quelque heures. Le lendemain, a 8h il était debout et 30 minutes plus tard, il était près. Il tournait en rond dans son appartement se disant qu'il aurait bien voulu que Seb' soit la avec lui... Qui sais peut etre vivraient-ils ensemble si il n'avait pas fait des conneries...

    A 9h il sortit de chez lui et marcha doucement vers la maison de mode de Sebastian. Il n'avait pas voulu prendre sa voiture, marcher lui faisait du bien. Il arriva devant l'immeuble a 9h45. Il aurait put etre là avant mais il avait tellement prit son temp... C'était déja ouvert a part ca il n'y aurait personne avant 10h n'est-ce pas ? se dit-il en souriant betement. A l'acceuil il prevint la femme qu'il venait pour des essayage et il monta au bureau de Sebastian. Il frappa a la porte une fois en haut et entra sans permission. Il était seul encore... Tant mieux!

    - Bonjour Monsieur Krüger, désolé d'etre la en avance pourtant je suis venu a pied et j'ai prit mon temps mais ca n'a pas suffit a voir... fit-il en souriant.

    Et voila qu'il recommencait son petit cinema.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastian Krüger

avatar

Messages : 334
Date d'inscription : 12/06/2009
Age : 28
Localisation : irgendwo

MessageSujet: Re: Essayage.[Seb']   Ven 26 Juin - 14:59

    Sébastian sursauta et leva les yeux sur Kaï. Qu'est-ce qu'il foutait là celui là ? Il soupira.

    - Sors, tu commences dans un quart d'heure, siffla Sébastian, sans lever les yeux sur lui. C'est Miranda qui s'occupera de toi, j'ai pas commencé les autres, il faut que je m'occupe d'eux.

    Il ne travaillait qu'avec des hommes aujourd'hui, Miranda allait se sentir seule. Miranda était l'assistante de Sébastian depuis 3 ans. Elle sortait de l'école de stylisme, elle avait fait du mannequina, mais ça ne l'avait pas trop intéressée, trop folle pour les podium. Pas très grande, brune aux yeux acier liquide, elle était complètement cinglée au premier abord, elle était très intelligente et maligne, elle avait un sacré coup de crayon. Sébastian pensait en faire son associé. Elle était douée, et ils s'entendaient très bien. Il avait pensé à elle pour les retouches pour Kaï, comme ça, il se débarrassait de lui pendant un petit moment.

    - Elle devrait pas tarder à arriver, maintenant si tu pouvais me laisser bosser sur les derniers croquis ...

    Il ne leva pas les yeux de ses dessins, il avait du tout recommencer après avoir passer la nuit à pleurer, et ça devait se voir sur son visage, les yeux rougis, des grandes valises noires dessous. Il ne devait pas être beau à voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dai-arayelle.keuf.net
Kaï Faber

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 11/06/2009
Age : 36
Localisation : Le plus proche de lui que possible...

About me
My Relations.:

MessageSujet: Re: Essayage.[Seb']   Ven 26 Juin - 15:07

    Rah le con! Il avait fait exprès de le mettre avec cette miranda pour ne pas le voir... C'était vraiment injuste lui qui pensait pouvoir en profité... Il ne commencait que dans un quart d'heure il avait le temps! Il avait vu que Sebastian avait des yeux plutot gonflé mais n'avait pas fait la remarque... Il fit le tour du bureau et quand il fut arriver a coter de Sebastian, il mit sa main a son menton pour le forcer a tourner la tete

    - Oh je vais profité du temps qu'il me reste après je vais plus pouvoir te voir... Fit-il en raprochant sa tete de la sienne.

    Tant pis, il n'allait pas agir comme il l'avait penser, mais la il avait une envie folle de ses levres alors il s'en empara doucement sans précipité les chose, glissant sa main dans sa nuque et laissant l'autre a son menton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastian Krüger

avatar

Messages : 334
Date d'inscription : 12/06/2009
Age : 28
Localisation : irgendwo

MessageSujet: Re: Essayage.[Seb']   Ven 26 Juin - 15:57

    Sébastian se recula à contre coeur.

    - Je bosse au cas où tu n'aurais pas remarquer, ensuite nous ne sommes pas hier soir, et les gens arrivent, tu serais prié de rester à ta place d'arriviste, cingla-t-il, de mauvaise humeur.

    Il se débarrassa de ses mains gênante et se replongea dans ses planches, pour la plus part rayées, ou humide. Il avait quand pris le temps de se changer, une tache d'encre immense maculait son ancienne chemise. Il manquait de sommeil, c'était évident, il était fatigué, il ne savait même pas s'il arriverait à tenir la journée. Un courant d'air le fit frissonner, mais il ne se plaignit pas, il ne décamperait pas de son bureau, si ce n'est sur un brancard ou dans un cercueil même. Il devait finir aujourd'hui, absolument. Même s'il était son propre patron, il ne pouvait pas mettre en retard tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dai-arayelle.keuf.net
Kaï Faber

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 11/06/2009
Age : 36
Localisation : Le plus proche de lui que possible...

About me
My Relations.:

MessageSujet: Re: Essayage.[Seb']   Ven 26 Juin - 16:08

    Kaï se laissa repousser c'était sur qu'il allait faire ca il n'était pas suppris bien au contraire. Il refit le tour de son bureau pour etre face a lui.

    - Alalala Sebastian... Serait-ce possible que tu ai honte qu'on nous vois tout les deux ? Ou bien... C'est juste que tu ne veux pas qu'on sache que je suis la... Enfin je pense pas que tu ai parler de moi alors... Enfin! Je m'en chargerais d'expliquer qui je suis... Déja a... Miranda c'est ca ?

    Il se sentait plutot méchant en disant ca... Mais que fallait-il faire d'autre pour le faire réagir ?

    - Il le savent dit moi ? Il connaissent mon existance ? Je pense pas encore une fois mais c'est pour savoir a quoi m'attendre si j'en parle...

    La ca n'allait plus etre le faire réagir... Mais explosé... Enfin il esperait qu'il n'exploserait pas trop violement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastian Krüger

avatar

Messages : 334
Date d'inscription : 12/06/2009
Age : 28
Localisation : irgendwo

MessageSujet: Re: Essayage.[Seb']   Sam 27 Juin - 11:42

    Sébastian posa avec violence son crayon, le faisant voler en éclat.

    - Ecoute moi bien, gamin, si tu te présentes comme ça, je ne réponds pas des actes de mes amis, expliqua-t-il d'une voix basse et calme, peut-être trop calme pour être normale. Oui, ils savent tout de toi, pour la plupart en tout cas ... Et je te préviens toute suite, ils ne te portent pas tellement dans leur coeur, si je suis encore vivant aujourd'hui c'est grâce à eux, et crois moi, ils n'hésiteront pas à te foutre dehors si tu les fais chier ... Alors, une fois dans ta vie, tient toi tranquille, et fais pas de connerie, tu te frottes à plus fort que toi sur ce terrain là.

    Il lui jeta son regard le plus noir possible, faisant taire le désir qu'il éprouvait pour lui. Il était hors de question qu'il se laisse marcher sur les pieds comme ça. Ici, il était le Maître absolu et Kaï se rendrait très vite compte que Sébastian pouvait le remplacer à tout moment par n'importe lequel de ses mannequins, masculin comme féminin, si l'envie lui en prenait. Ce n'était pas la demande qui manquait. Quand à Miranda, il avait quelque remords à lui confier Kaï, il était bien placé pour savoir à quel point elle pouvait le détester sans le connaître. Il avait été un beau connard sur ce coup là, mais il ne pouvait s'empêcher d'étendre son sourire sadique. Il reprit un crayon neuf et recommença ses croquis. Il avait moins de 5 min pour sortir le dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dai-arayelle.keuf.net
Kaï Faber

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 11/06/2009
Age : 36
Localisation : Le plus proche de lui que possible...

About me
My Relations.:

MessageSujet: Re: Essayage.[Seb']   Sam 27 Juin - 19:53

    Il fit un bon quand il claqua son crayon, il ne l'avait jamais vu si ennervé... Il avait peut etre était trop loin..? C'était sur il avait était trop loin. Rien qu'en y repenssant, le coeur de Kaï battait encore plus fort lui faisant meme mal. Il baissa les yeux et ne bougea pas. Il avait était trop con.. Il était con de toute facon et il ne changerais rien a ca... Qu'est-ce que sebastian essayait de faire? Avait-il déja décider ce qu'il voulait ? C'est a dire ne plus l'avoir ? En tout cas, avec se regard noir, il avait l'impression que Sebastian le detestait comme si il était son pire ennemie... Comment ca se pouvait... Il venait de retomber de haut la au point meme de vouloir pleuré mais il ne pouvait pas le faire. Il voulait partir les jambe a son coup et s'enfermer dans sa chambre... Il fit demi tour et sortit de son bureau sans rien dire juste la tete basse.

    Peut après, cette miranda fut arriver et quand la femme lui demanda son prénom, kaï lui dit qu'il s'appelait Bill. Il pensait que la journée allait etre longue mais au contraire elle fut plutot rapide, il n'avait pas trop eu le temp de se reposé en meme temp donc... Au soir, quand il fut libéré, il sortit du batiment et attendit un peut regardant les gens sortir puis quand il ne vit plus personne sortir, il y rentra. Il n'avait pas vu Sébastian sortir alors il devait encore y etre. Il monta et arriver a son bureauil ferma la porte. Sébastian était a la fenetre... Il s'approcha et une fois a ses coter, il le fit se retourné et se saisit de ses levres rapidement

    - Se soir ne refuse pas s'il te plait... souffla-t-il contre celle ci

    il le regarda et sourit.

    - Je t'ai manqué ? J'ai dit a ta miranda que je m'appelait Bill pour pas me faire tapé quand meme... fit-il un sourire au levres. C'était dure de savoir que tu était tout proche et que je pouvais pas te voir... dit-il contre son coup qu'il embrassait. Tu boude ? demanda-t-il après avoir reculer sa tete pour le regarder avec une bouille de gosse toute mignone.

    Il l'attrapa par le col et l'embrassa fougeusement voyant qu'il ne répondait pas.

    - Quelqu'un que tu connais vraiment bien m'a demander un jour "il faut que je vienne te la chercher ?" alors... Il faut vraiment que je te pose la meme question ? fit-il, faisant exprès de prendre la phrase qu'il lui avait dit au début qu'il se connaissait. Aparement oui... T'es vraiment une tete de bourrique sebastian... Il va falloir que je te viole pour que je t'entende ? demanda-t-il en placant sa main a son entre jambe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastian Krüger

avatar

Messages : 334
Date d'inscription : 12/06/2009
Age : 28
Localisation : irgendwo

MessageSujet: Re: Essayage.[Seb']   Mar 30 Juin - 11:29

    Sébastian laissa échapper un soupire à fendre l'âme quand la porte claqua dans le dos de Kaï. Il lui échappait au moins pour la journée. Il termina son croquis alors que Miranda entrait. Il lui confia son emploi du temps de la journée. Elle fit une tête de 6 pieds de long en voyant le nom. Il se fit sermonner, au moins du regard, mais elle ne dit rien. Puis il sortit et pris la direction des loges, et s'occupa de ses mannequins un peu en panique de son retard. Il réussi à finir complètement deux costumes aujourd'hui. A ce rythme là, ça lui laissait deux jours pour mettre en place le podium du dimanche soir.
    Il ne retourna dans son bureau que le soir, vers 5h pour se poster à la fenêtre et réfléchir. Entra Kaï, Norah, son défilé ... il ne savait plus où donner de la tête. Un nouveau soupire le secoua. Plongé dans ses pensées, il n'entendit pas Kaï entrer. Il le sentit à peine poser sa tête sur son épaule. Il sursauta quand il se sentit tiré puis embrassé. Il aurait bien remit l'impertinent à sa place violemment, mais c'était Kaï ... son Kaï ... le Kaï d'avant. Il n'avait pas changé, du moins pas physiquement. Il le laissa faire, il ne pouvait pas l'en empêcher, il n'en avait plus la volonté, il n'en avait plus la force surtout. Il lui avait tellement manqué. Il se sentait attiré comme un aimant, son corps réagissait comme si ces 7 années ne s'étaient pas écoulées, comme si rien ne s'était passé entre eux. Comme s'il ne se souciait pas de ses sentiments.
    Il avait tellement envie de le rembarré, de le remettre à sa place définitivement, pour ne plus le voir, pour ne plus souffrir, pour pouvoir vraiment passé à autre chose, tourner la page. Voilà ce qu'il devait faire. Pourtant ... pourtant c'était impossible, les mots ne sortaient pas. S'il faisait ça, plus jamais il ne le reverrait. Et dieu seul savait à quel point il lui avait manqué, dieu seul savait combien il ne supporterait pas de le perdre définitivement. Car au fond la seule chose qui l'avait fait tenir toutes ces années, c'était l'espoir de le revoir, une dernière fois.
    Il se figea en sentant ses baisers sur son cou. Il savait à quel point il était sensible dans le cou. Il se mordit violemment la langue pour ne pas gémir, même s'il en mourrait d'envie. Kaï faisait tout pour le faire craquer et Sébastian savait qu'il ne tiendrait pas longtemps, il n'avait aucune chance de le repousser et il se dégoutait de ne pas pouvoir l'oublier, de ne pas pouvoir passer à autre chose, de ne pas pouvoir tourner la page, ne pas pouvoir le voir comme un simple ex. Mais non Kaï n'était pas un simple ex. Il était la seule personne sur cette foutue planète à qui il avait réussi à dire à quel point il l'aimait. Il avait été la seule personne qui avait entendu ces deux mots sortir de la bouche de Sébastian. Jamais le styliste ne l'avait dit à personne d'autre que Kaï. Et il avait tout foutu en l'air, il ne l'avait pas cru, il ne l'avait jamais cru. Et maintenant ? maintenant Kaï faisait tout pour le récupérer, mais Sébastian ne pouvait pas oublier à quel point il l'avait blessé. Plus jamais il ne pourrait dire "je t'aime" à qui que ce soit, il avait trop peur de se faire à nouveau blesser par un manque de confiance flagrant.
    Mais le pire dans tout ça, c'est que l'idée de se faire violer par lui ne semblait pas déranger plus que ça Sebastian. Bien au contraire. Il se sentait vidé de toute force, comme si toute sa volonté s'envolait en présence de Kaï, il ne restait plus rien qu'une coquille vide et muette, mais certainement pas sourde.

    - Lâche moi toute suite, Kaï, siffla-t-il, méchamment en se dégageant.

    Il alla s'asseoir sur son fauteuil et se prit la tête entre les mains, il avait mal à la tête et manquait de sommeil. Il allait s'effondrer et dormir ici, tant pis, pourvu que Kaï lui foute la paix ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dai-arayelle.keuf.net
Kaï Faber

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 11/06/2009
Age : 36
Localisation : Le plus proche de lui que possible...

About me
My Relations.:

MessageSujet: Re: Essayage.[Seb']   Mar 30 Juin - 12:00

    Quand sebastian se débatit, Kaï ne le retint pas ca ne servait a rien... Il se gratta l'arriere du crane et se posa a son tour a la fenetre. Il avait de l'ambition quand au choix de le récupéré il voulait tout faire mais sebastian était si glacial... Il ne devait pas oublier ce que Norah lui avait dit, qu'il l'aimait toujour. Mais il était tellement tete de mule... Il allait en falloire du courage ca c'était certain et il n'abandonnerais pas a la moindre petite chose. Il se mit a faire les cent pas dans la piece cherchant quoi faire et evitant de regarder sebastian pour ne pas perdre le fil de ses pensées. Comment faire ? C'était la question que Kaï n'arretait pas de se poser... Il ne pouvait plus utilisé le sexe... parceque ca allait faire comme le jour précédent, il allait coucher ensemble et après il devrait partir... Mais ca n'était pas ca qu'il voulait... Il fini par tout de meme le regarder, il avait les main posé a sa tete... Il avait mal a la tete ? Il baissa la tete et réfléchi a nouveau a ce qu'il pouvait faire. Il se rapprocha doucement de lui, comme si il avait peur qu'il s'enfuit, un peut comme si il approchait un animal sauvage qui pouvait se carapaté d'un instant a l'autre. Il mit ses main a ses épaule et commenca a lui faire un long massage. Il était crispé de partout... Etait-ce parcequ'il le touchait? Non surment a cause de son boulot et de son retour... Kaï était très bien conscient que sebastian de lui tomberais pas dans les bras facilement... Et il devait retrouver sa confiance d'abord... C'était surment la partie la plus dure... Surtout qu'il pensait qu'il ne l'avait jamais cru ce qui était faux, il le savait qu'il l'aimait mais c'était sa jalousie qui avait prit le dessus et donc sebastian s'est mis ca en tete... Alors que pour kaï ca n'avait pas la meme signification, lui il était jaloux parcequ'il ne le voulait que pour lui et personne d'autre... Il savait que sebastian serait rester avec lui quoi qu'il arrive mais il ne voulait pas le voir ailleur que près de lui... C'était un trop plein de possessivité maladif en fin de compte... Et il lui montrait mal qu'il l'aimait et qu'il voulait le garder... Il n'aurait pas eu ces crise il n'en serait pas la a se mettre en quatre pour le récupéré... Alors qu'il continuait ses massage a ses épaule, il remarqua une bague a la main de sebastian et n'eu pas de mal a reconnaitre la bague qu'il lui avait offerte.... Il la gardait mais pourtant il le detestait hein ? Il soupira en souriant. Il se pencha pour coller sa joue a la sienne après avoir prit ses main dans les sienne, il tourna un peut la tete pour pouvoir l'embraser sur le coin des levres puis remit sa tete a la position de départ pour regarder sa main et jouer avec l'anneau. Il aurait bien voulu parler mais il ne devait pas dire de chose qui puisse facher sebastian... Alors qui sais peut etre que rester silencieux serait le mieu qu'il puisse faire ? Il se mit a fredonner un air qu'il avait entendu un coup et les parole l'avait accrocher, il n'avait jamais su de qui était cette chanson mais elle était belle...

    - You're my obsession
    My fetish, my religion
    My confusion, my confession
    The one I want tonight
    You're my obsession
    The question and conclusion
    You are, you are, you are
    My fetish you are


    Il disait les parole tout bas,il ne savait meme pas si il chantait bien il s'en foutait de toute facon tout ce que ces parole disait c'était ce qu'il pensait alors... Il ne fit plus aucun bruit.. Il aurait bien voulut avoir la capacité de lire dans les pensait de sebastian mais ca n'était pas possible...

    - En voyant cette bague je me dit que... Tu fais semblant de me repoussé meme si tu voudrais quand meme m'avoir... Je me trompe ? Pas la peine de raconter des bobar sébastian... Mais je suis la... Et je vais rester pour toi... Je lacherais pas sébastian... Je ferais tout ce que tu veux sauf partir... Je t'ai retrouver depuis peu mais je peux déja plus me passé de toi tu te rend compte... Enfin... Toi tu pense a quoi la ? Dis moi tout tout tout... Sans me dire des chose pour essayer de m'eloigner de me blaisser je n'écouterait pas... Donc vaux mieu dire la vérité... Hein...?

    Il embrassa sa tempe et glissa sa main a nouveau a son entre jambe

    - Hé monsieur je kiff me fait mal intérieurement... Il faut que je recommence comme hier ? demanda-t-il en appuyant plus fort. J'en ai pas envie... Enfin si c'est très alléchant mais je veux que toi aussi tu le veuille sinon ca va etre un viole et c'est pas la meme chose quoi que je sais bien comment ton corp va réagir donc peut etre que en fait ca ne sera pas un viole... Bref... Aller parle... S'il te plait ? fit-il d'une voix suppliante, alors que sa main était deja glisait sous son pantalon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastian Krüger

avatar

Messages : 334
Date d'inscription : 12/06/2009
Age : 28
Localisation : irgendwo

MessageSujet: Re: Essayage.[Seb']   Mar 30 Juin - 14:46

    Tu ne m'auras pas. Tu ne m'auras pas. Tu ne m'auras pas. Tu ne m'auras pas. Tu ne m'auras pas. Tu ne m'auras pas. Tu ne m'auras pas. Tu ne m'auras pas. Tu ne m'auras pas. Tu ne m'auras pas. TU NE M'AURAS PAS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! pas comme ça ...

    Il se retenait de hurler. Il ne pouvait plus supporter de se faire toucher par lui. Il sentait sa chaleur se répandre en lui comme le pire des poisons. C'était atroce, il avait tellement envie de prendre ses lèvres, de l'allonger sur le bureau et de le prendre comme ça, sans autre forme de procès. Mais il ne pouvait pas, il avait se fierté, il ne pouvait pas la bafouer comme ça. Les mots s'étranglait dans sa gorge, il allait s'endormir sous ses mains et son massage, il était tellement bien comme ça. Pourquoi avait-il fallu qu'il aille si loin ? pourquoi ne pouvait-il pas simplement le prendre dans ses bras, comme avant, comme un enfant qui avait peur, Sebastian avait tellement besoin d'être rassuré, d'entendre ses mots, ces mots magiques qui effaceraient tout. Même s'il le savait tellement, même si chacun de ses gestes indiquaient clairement que sans les dire, ces mots étaient tout ce qu'il y a de plus vrais. Et cette chanson, d'où venait-elle ? il avait évidemment compris ce qu'elle voulait dire, il n'était pas stupide. Mais ça ne remplaçait pas les mots qu'il voulait entendre.

    Kaï avait toujours lu en lui comme dans un livre ouvert. Il n'avait jamais réussi à l'enlever, il la gardait pour dormir, se doucher, même quand il s'abîmait dans les bras d'autre, cette bague était là pour lui rappeler à quel point il souffrait le martyr, à quel point Kaï avait été important pour lui, à quel point il l'était toujours, à quel point il lui manquait, à quel point il avait envie de lui, à quel point il ne pouvait pas vivre sans lui. Non il ne vivait pas depuis 7 ans, il survivait, et il y avait une grande différence. Il n'était plus l'ombre que l'ombre de lui même, il était fatigué, ne dormait presque pas, mangeait à peine, il avait considérablement maigri, même s'il reprenait un peu c'est dernier temps, il avait l'impression de rechuter depuis le retour de Kaï.

    Norah lui avait toujours rappelé la présence de Kaï, tellement proche, mais en même temps tellement loin. Il hésitait toujours à le titulariser. Il avait le temps, il avait donné une semaine à son équipe. Il savait que Kaï ne s'intégrerait pas comme ça. Miranda était venue dans l'après midi, après avoir fini avec lui, elle lui avait parlé de lui. Il était professionnel, semblait-il. Mais il lui avait menti. Sebastian n'en était guère surpris, à vrai dire, il s'en doutait, Kaï fuyait ou se protégeait ? Après toutes les horreurs qu'il lui avait dit, il ne savait plus trop, il y avait surement un peu des deux. Il ne savait pas trop quoi en penser. Lui en vouloir ou pas ? c'était de sa faute ... mais de celle de Kaî à la base aussi. S'il n'avait pas disparu de sa vie comme ça aussi ...

    Pourquoi l'avait-il ainsi rejeté ? Pourquoi cherchait-il à le récupérer soudainement ? Il sentait là la griffe de Norah. C'était tout à fait le genre de la Blonde. Il n'arrivait cependant pas à lui en vouloir. Il était content d'avoir retrouver Kaï. Même si jamais il ne l'admettrait à voix haute. Il était tellement fatigué, las de tout cela, il était fatigué de devoir lutter contre lui même pour se relever, pour lutter contre Kaï, alors il abandonnait, au moins pour se soir. Ses paupières se firent lourdes et sa tête dodelina sur son épaule.

    - Kaï, je suis fatigué ... fit-il d'une voix basse, fatiguée.

    Il avait envie d'avoir un massage, encore. Il en avait besoin. Vraiment besoin. De même que du soutien, de quelqu'un qui lui sourirait gentiment en lui disait qu'il n'avait pas à s'en faire, que même s'il ratait son défilé, c'était pas grave, que lui il serait là quand même. Il avait besoin de stabilité, de se poser, de rentrer à la maison avec le sourire en sachant que quelqu'un l'attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dai-arayelle.keuf.net
Kaï Faber

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 11/06/2009
Age : 36
Localisation : Le plus proche de lui que possible...

About me
My Relations.:

MessageSujet: Re: Essayage.[Seb']   Mar 30 Juin - 15:09

Kaï arrêta ce qu'il faisait, voyant bien que sebastian était vraiment fatiguer… Il allait trop loin encore une fois… Il s'y prenait tellement mal…Il devait s'y prendre autrement, et tout de suite même… Si il ne le faisait pas il allait encore tout foutre en l'air et c'était inconcevable… Il prit une toute petite place sur le fauteuil de Sebastian et le serra contre lui, caressant son visage et le berçant doucement.

- Depuis combien de temp n'es-tu pas rentré chez toi pour dormir hein ? Tu va te tué si tu continue comme ça… C'est sur que ton boulot est important pour toi mais tu doit quand même dormir… Sinon c'est sur tu tiendra pas… Soit raisonnable un peut… Ta santé est beaucoup plus importante que ton boulot t'es pas d'accord ?

Il entendit le ventre de Sebastian gargouiller aussi, il soupira, en plus de ne pas beaucoup dormir il ne mangeait rien ? Ca n'allait pas ça… La il devait vraiment le remettre sur pied.

- Tu travail beaucoup trop sebastian… Et là t'as faim… Ecoute euh… Et si tu me suivait jusque chez moi ? Je te préparerais un bon plat et tu dormirais chez moi… Ou bien chez toi… En plus on serait ensemble… Ca me manque de dormir contre toi tu sais…?

Il avait peur que sebastian refuse mais vus dans l'état qu'il était il n'allait pas réussir a le repousser… Il sentait déjà que le poids de sebastian se faisait plus lourd contre lui montrant qu'il se détendait mais il sentait que même si il se détendait il restait un peut tendu …

- Et puis avant que tu dorme je te referais un massage si t'en a envie… Alors tu veux bien dit ? J'en ai vraiment envie… Pas toi ? Ca te ferais vraiment beaucoup de bien de dormir dans un vrai lit que ici sans couverture ni rien...

Il vit que Sebastian était en train totalement de s'endormir sur lui en fait...


Dernière édition par Kaï Faber le Mar 30 Juin - 15:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastian Krüger

avatar

Messages : 334
Date d'inscription : 12/06/2009
Age : 28
Localisation : irgendwo

MessageSujet: Re: Essayage.[Seb']   Mar 30 Juin - 15:24

    Sébastian n'entendait qu'un mot sur deux de ce que disait Kaï. Il s'endormait déjà. La tête sur son épaule. Juste un instant, rien qu'un instant ... un tout petit moment où il se laissait aller aux paroles charmeuses de son bourreau. Juste un instant oublié qui ils étaient, leur passé, tout ... quelques précieuses minutes du plaisir simple et pourtant si intense de profiter de la présence de l'autre. Rien que ça. Il sombrait dans le monde des rêves, où Kaï ne l'avait jamais abandonné, où ils ne s'étaient pas séparés, où ils vivaient ensemble ... Un léger sourire étira ses lèvres et il s'installa mieux, l'entourant de ses bras pendant son sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dai-arayelle.keuf.net
Kaï Faber

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 11/06/2009
Age : 36
Localisation : Le plus proche de lui que possible...

About me
My Relations.:

MessageSujet: Re: Essayage.[Seb']   Mar 30 Juin - 19:29

    Kaï ne pouvait rien il était endormit c'était trop tard... Et en plus il le serrait dans ses bras alors autant profité de son étreinte non? Mais il était mal a l'aise la... Il regarda deriere lui et vit le canapé... Peut etre devrait-il l'emener la non ? Mais il n'allait plus le serrer dans ses bras... Que faire...? Tant pis il restait la. Il caressa doucement son visage et souffla a son oreille :

    - Je t'aime mein engel... En esperant qu'il l'entende biensur...

    Il le berca encore en déposant parfois des baiser sur son front ou en caressant son visage encore. Il était bien la, contre sebastiant qui dormait profondément contre lui... Meme si il aurait préféré etre dans un autre endroit il était quand meme bien... Et le voir dormir lui donnait envie de dormir mais, il avait peur que, si il se laissait lui aussi aller et qu'il s'endormait, qu'en se réveillant, sebastian ne soit plus la, mais c'était bete... Il avait toujour eu un someille léger donc si sebastian bougeait il allait se réveiller c'était sur... Alors il fini par abandoner et ferma les yeux, serrant sebastian contre lui, quelque chose l'empechait néamoins de s'endormir. La chose qui le turlupinait était ce qu'il devait faire... Il ne savait jamais comment se comporter avec Sebastian ne pouvait prévoir ses geste a l'avance... Meme si le plsu souvent sebastian le repoussait... Il ouvrit les yeux pour voir encore sebastian profitant qu'il soit proche de lui pour déposer ses levres contre les sienne doucement pour ne pas le réveiller. Puis il se remit comme avant, les yeux fermer avant de s'endormir a son tour. En dormant maintenant c'était sur il n'allait pas dormir de la nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastian Krüger

avatar

Messages : 334
Date d'inscription : 12/06/2009
Age : 28
Localisation : irgendwo

MessageSujet: Re: Essayage.[Seb']   Mer 1 Juil - 14:01

    Quelque chose ... quelque chose s'agitait sur lui ... quelque chose bougeait ... le tirant irrémédiablement vers la lumière. Il ne voulait pas ... il était tellement bien dans les ombres de son rêve. Encore une fois, il ne se souvenait pas de son rêve. ça ne devait de toute manière pas être important, comme toujours il ne s'en souvenait jamais et ne s'en portait que mieux. Il ne trouvait pas ça étrange, il avait toujours été comme ça, il ne se souvenait pas de ses rêves, ne faisait pas de cauchemar, et même quand il en faisait, il ne s'en souvenait pas. Alors quelle importance ? il n'allait avoir peur de quelque chose dont il ne se souvenait pas ...
    Cependant quelque chose le tiraillait. Les ombres autour de lui s'éclaircissaient. Il ne voulait pas. Il était tellement bien là, dans la plénitude totale, à des milliers d'année lumière de ses soucis. Si c'était ça la mort, il n'avait plus peur de mourir et voulait même être mort maintenant si ça pouvait l'empêcher de faire face à ses peurs, à son passé qui refaisait brusquement surface.
    Il savait où il était, son bureau. Il savait avec qui il était, on ex qui ne l'était plus tellement Kaï. Il savait pourquoi il y était, il devait finir les vêtements de son prochain défilé, dans moins d'une semaine. Il savait pourquoi Kaï était là, il voulait le récupérer. Il savait pourquoi il était mal, il ne voulait plus de Kaï, il ne voulait plus souffrir. Il savait pourquoi il souffrait, il ne voulait plus de Kaï. Il savait pourquoi son coeur était en totale contradiction avec sa raison. Le coeur voulait pouvoir se fondre à nouveau dans celui de Kaï. La raison l'en empêchait, lui répétant sans cesse qu'il se déchirerait à nouveau. La raison savait qu'il ne se relèverait pas une deuxième fois. Déjà qu'il ne s'était pas relever la première fois.
    Il soupira. Même les yeux fermés, il savait qu'il était éveillé, et que Kaï s'était endormi sur lui. Et que lui même enserrait son corps contre le sien. C'était lui, Sébastian, qui le tenait contre lui. Mais il n'avait pas la force de le réveiller si brutalement. Il savait au combien le sommeil de Kaï était léger, et le coeur l'emporta cette fois, il n'avait pas le coeur de le réveiller ainsi. Il aurait pu le balancer à l'autre bout de la pièce et abîmer sévèrement son mannequin remplaçant. Pour une fois, la raison rejoint le coeur, il ne pouvait pas faire ça. C'était trop débile. Il soupira de nouveau et finit par ouvrir les yeux.
    Son bureau était plongé dans la pénombre. Il le reconnaissait à peine. Pourtant le bureau d'ébène était toujours devant lui, couvert de croquis plus ou moins aboutis. Il y avait aussi une multitude de crayon à papier plus ou moins usés. ainsi qu'un vieux taille crayon qui brillait dans la pâle lueur de la lune ronde et pleine, prometteuse de vie et de fertilité.
    Il y avait toujours sa poubelle offerte par Miranda, qui ne supportait pas son bordel. Elle lui demandait toujours comment il faisait pour s'y retrouver, il lui répondait toujours qu'il ne savait pas, c'était son bordel, et pour lui c'était rangé, il n'avait jamais rien perdu et la jeune femme s'en étonnait toujours. Il eut un sourire à se souvenir. Un peu plus loin, juste en face de lui se trouvait la porte de son bureau. Il pouvait voir dans la lumière de la porte de secours sa plaque en argent annonçant son nom et sa fonction, offerte elle par l'ensemble de ses mannequins qui s'étaient côtisés pour la lui offrir pour ses 25 ans. A droite il y avait son canapé, qui lui servait plus de lit qu'autre chose. Seule chose de la pièce qu'il avait amené lui même. Le reste était des cadeau auxquels il accordait énormément de valeur.
    Il y avait pas mal de photo. Lui et Miranda à New York. Lui et Norah à sa fête d'anniversaire. Son équipe en entier sur la plage de Miami, Lui tout seul près d'un cheval. Un alezan brulé. Une jument en fait. Il ne se souvenait plus de son nom, ils avaient pris cette photo pour un shoot de ses mannequin, c'était sa période cow-boy au Texas. Lui que ses mannequin avait déguisé en majordome anglais en queue pie à Londres. Lui qui jouait les gentlemen voleur à Paris. Lui et Kairi quand ils étaient enfants à Berlin.
    Il eut un sourire amère à ce souvenir qui en amena inévitablement un autre. Celui de son "viol" dans la bibliothèque de St Adrien. Il s'agita soudain mal à l'aise. ça ne lui allait pas tout ces souvenirs qu'il faisait remonter. C'est à ce moment là que tout avait déraper. Et si c'était aussi un pu de sa faute ? Et s'il avait imperceptiblement changé à ce moment là, les entrainant tout les deux dans une chute dont aucun des deux ne semblait vouloir se relever ? Non, il ne devait plus penser à ça. Mettre de côté le passé et se concentrer sur son présent. Sur son défilé. Et sur Kaï qui lui était revenu après 7 ans d'absence, 7 ans d'attente, 7 de colère et de rancune. Pourtant il n'arrivait plus à lui en vouloir. Le voir dormir ainsi sur lui, c'était comme si ces 7 ans s'effaçaient, comme si le temps s'était arrêté, comme s'il retournai au lycée, quand ils passaient l'après midi tout les deux séchant les cours pour se retrouver et glander dans le parc, rien qu'eux deux, en silence, l'un contre l'autre, dans leur bulle qu'on avait pourtant crever, ou qu'ils avaient éclaté, se sentait tout les deux prisonniers. ça avait été trop pur, trop intense, et la bulle avait volé en éclat.
    Nouveau soupire. Il ne devait pas bouger, sinon il réveillait le brun, et ce n'était pas bon, il n'avait pas envie. Il voulait laisser tomber le maque quelques instants. Il voulait pouvoir le toucher à nouveau. Il leva sa main gauche, la droite étant coincée sous le poids du jeune mannequin, et écarta une mèche de cheveux qui barrait son front avec une douceur dont il ne se croyait plus capable depuis longtemps. Et pourtant il le faisait. Il sourit, Kaï était toujours un enfant, même s'il avait grandi et qu'il le dépassait de quelques centimètres aujourd'hui. C'est Miranda qui le lui avait dis ce midi, elle lui avait fait la remarque que Kaï était immense, plus encore que lui. Sébastian ne l'avait d'abord pas cru puis elle avait sorti son mètre et le lui avait prouvé. Kaï était à présent plus grand que lui, mais qu'importe, il restait le Kaï qu'il avait toujours connu, l'enfant timide qui lui parlait à peine et qu'il avait décoincé par jeu, pour se retrouver pris à son propre jeu. Il se plongea dans ses souvenirs de leur début qui s'effritaient avec le temps. Il ne se souvenait plus tellement en fait, juste de l'extrême douceur de Kaï, comme s'il avait peur de lui faire mal. Il se souvenait aussi qu'il était difficile, très difficile, mais il avait fini par l'avoir, jouant avec lui, le torturant pour mieux l'entendre crier plus tard. Il se souvenait que Kaï était étroit aussi, et chaud ... tellement chaud, il le remplissait de sa chaleur, chassant son propre froid intérieur.
    Et pourtant, il était parti sans se retourner, comme si Sébastian n'avait jamais existé. Comme tout ce qu'ils avaient vécu ensemble n'avait rien représenté. Sébastian était alors rentré en dépression, seule Norah pouvait encore l'approcher et encore, elle s'en était pris plein la figure elle aussi. Mais elle était toujours rester, lui promettant que Kaï ne pouvait pas partir comme ça, que tout ce qu'ils avaient vécu ensemble était important et qu'il devait garder précieusement ses années de lycée qu'il ne repasserait jamais. Jamais il n'avait remis les pieds à St Adrien depuis. Trop de souvenirs assaillaient sa mémoire. Il ne le supportait pas. Alors il s'était noyé dans ses études. Incapable de faire quoique ce soit d'autre. Et ça avait porté ses fruits. Aurjoud'hui, on voyait son nom partout, ses oeuvres partout. Il voulait montrer à Kaï, que même s'en lui il s'en sortirait, mais tout ça n'était qu'apparence, n'est-ce pas ?
    Il caressa ce visage tellement aimé, et laissa son coeur prendre le pas sur sa conscience, il se pencha en avant et l'embrassa. Juste frôler ses lèvres des siennes. Puis il se recula et le regarda dormir comme un bébé. Son bébé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dai-arayelle.keuf.net
Kaï Faber

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 11/06/2009
Age : 36
Localisation : Le plus proche de lui que possible...

About me
My Relations.:

MessageSujet: Re: Essayage.[Seb']   Mer 1 Juil - 14:30

    Kaï dormait bien... Il ne révait pas en fait du moin rien dans son someille ne bougeait, tout était calme... C'était parceque Sebastian était avec lui ? Il ne le savait pas mais son someille était moin leger que d'habitude, il dormait un tout petit peu plus fort mais il y avait toujour une partie de lui éveiller. Il ne voulait pas se reveiller il était trop bien la... Et il ne savait pas combien de temp allait se passé avant qu'il se reveille, il pouvait passer toute la soiré et la nuit ca ne le derangeait pas le moin du monde tant qu'il était avec Sébastian... Son ange gardien. Ange gardien qu'il avait oser laisser... Sébastian arrivait bien a le faire culpabilisé... Ca oui Kaï s'en voulait vraiment, il s'en était toujour voulu mais la en l'ayant contre lui c'était encore plus fort. Et il ne voulait pas recommencer, quitte a s'attacher a lui a vie pourne pas le perdre de vue... En fait, toute ses pensé peut etre c'était ca ses reve ? Il ne savait pas mais en tout ca ca ne le derangeait pas, meme dans ses reve c'était sébastian qui était principal... Il le sentit remuer et doucement il referma sa prise, meme si ca n'était pas lui qui agissait mais plutot son esprit et son corp bougeait tout seul pendant son someille. Etait-il réveiller ? Il auraitbien voulu voir mais son corp restait endormit, impossible d'ouvrir les yeux. Tant pis, tant que sebastian de bougeait pas de ce fauteuil c'était très bien. A quoi pensait-il ? Que faisait-il? Peut-etre qu'il le regardait dormir... Encore une fois il n'allait pas le savoir puisqu'il dormait. Mais la son esprit était reveiller, il était bien conscient, c'était son corp qui ne voulait rien faire. Comme si les deux était en train de se battre mais le corp était gagnant pour l'instant. Meme si d'un coté l'esprit gagnait aussi vu comment il était éveiller. Il se bagarrait comme ca pour se reveiller meme si ca ne servait a rien, il était comme prisonier. Et quand il sentit Sebastian l'embrasser, il fut ennerver de ne pas pouvoir agir et ne pas pouvoir répondre a son baiser. Enfin, il savait que c'était parcequ'il dormait que Sebastian l'avait embrasser ca il n'était pas bete a ce point. Et il ne le lachais pas c'était des bon poin non ? Il soupira et nicha sa tete dans le creu du cou a Sebastian en gémissant comme un enfant qui ne veux pas qu'on le réveille. Il continua a se battre comme ca et réussi a entrouvrir la bouche, encore et un peut et il se reveillerais non?

    - Sebastian... Souffla-t-il.

    Il arrivait a parler, preuve qu'il était reveiller. Il crispa ses yeux, les ferma le plus possible et se detendis, ils s'ouvraient a présent, il était bel et bien réveiller, son esprit avait prit le dessus. Il remua legerement pour pouvoir voir sebastian qu'il vit mal au départ, remarquant qu'il faisait noir dans la piece. Il attendit, le temp que ses yeux s'habitue a la pénombre et quand il vit correctement sebastian, il lui sourit. Un tout petit sourir, comme si il était timide de lui sourir. Il resta la a le regarder, il n'osait pas trop lui parlait... pour dire quoi? Et si il recommencait a l'envoyer balader ? Il préféra donc ne rien dire, sauf le regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastian Krüger

avatar

Messages : 334
Date d'inscription : 12/06/2009
Age : 28
Localisation : irgendwo

MessageSujet: Re: Essayage.[Seb']   Jeu 2 Juil - 12:03

    - Tu ferais bien de rentrer, souffla Sébastian, en le voyant s'éveiller.

    Il le força à se lever, puis se leva à son tour pour se dégourdir les jambes, il reprit son poste à la fenêtre, s'attendant à entendre la porte de son bureau claqué dans son dos. Mais aucun son ne vient. Lui aussi était fatigué, lui aussi devait dormir, mais il n'avait pas envie de rentrer dans son duplex grand et vide. Il soupira, son bureau était devenu sa résidence principale. Il était devenu l'accro à son travail qu'il ne voulait surtout pas devenir. Etait-il trop tard pour faire marche arrière ? non, il allait se retrouver tout seul, autant être au travail, il avait au moins la compagnie de ses croquis. Eux au moins, il avait la certitude qu'ils ne le trahiraient pas, eux au moins ne douterait pas de lui 24h sur 24. Nouveau soupire las. Il avait l'impression d'avoir pris 10 ans de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dai-arayelle.keuf.net
Kaï Faber

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 11/06/2009
Age : 36
Localisation : Le plus proche de lui que possible...

About me
My Relations.:

MessageSujet: Re: Essayage.[Seb']   Jeu 2 Juil - 12:16

    Kaï s'était lever, il ne voulait pas partir lui... Il le regarda aller a la fenetre, qu'avait-il penser ? Il le savait que ca allait redevenir comme ca, qu'il allait redevenir distant... Mais ce qu'ilavait fait, kaï ne pouvait pas le laisser passer... Oui c'était qu'une etreinte et un tout petit baiser mais pour lui ca representait beaucoup.... Il soupira et s'appuya contre son bureau en le regardant. C'était si calme... Il fini par quand meme se rapprocher de sebastian, se mettant derriere lui et en posant ses main sur ses épaule. Il soupira de nouveau et fit glisser ses main sur ses hanche tandis qu'il posait sa tete sur son épaule. Il pouvait entre voir leur reflet dans la vitre meme si il faisait sombre.

    - Pourquoi tu met ce masque ? Enfin non je sais pourquoi tu le met mais... Tu ma embrasser, tu ma serrer contre toi... Et tu a meme caresser mon visage... Je l'ai sentis tu sais... mais pourquoi tu le fait que quand je dors, pourquoi ne pas le faire quand je suis eveiller? Tu le sais que j'ai un sommeil leger.. Mais... Enfin j'aime pas... Enleve se masque... s'il te plait....

    Il parlait doucement... De toute facon il n'avait pas l'intention d'etre mechant dans ses parole...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastian Krüger

avatar

Messages : 334
Date d'inscription : 12/06/2009
Age : 28
Localisation : irgendwo

MessageSujet: Re: Essayage.[Seb']   Jeu 2 Juil - 12:50

    Sébastian ne répondit rien, à quoi cela servait-il de toute manière ? Il avait sa fierté, il ne céderait pas comme ça. Même s'il avait toujours eu besoin de Kaï, même s'il avait encore besoin de lui, il ne pouvait lui céder si facilement. Même s'il en mourrait d'envie. Il s'était fait à la vie seul. Le fait que Kaï revienne si facilement lui faisait mal, il ne pouvait pas revenir, tout chambouler comme ça lui chantait, Sébastian ne le laisserait pas briser sa vie une seconde fois. Il ne s'en remettrait pas. Combien de fois avait-il observer de manière obscène un coupe papier, l'imaginant trancher ses veines pour ne plus avoir à supporter toute cette peine, pour refermer le gouffre dans lequel il était tombé ? Il était fatigué de tout ça, il n'en pouvait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dai-arayelle.keuf.net
Kaï Faber

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 11/06/2009
Age : 36
Localisation : Le plus proche de lui que possible...

About me
My Relations.:

MessageSujet: Re: Essayage.[Seb']   Jeu 2 Juil - 13:00

    Il soupira... Qu'est-ce que c'était frustrant... Il le serra contre lui et resta la a attendre mais vu qu'il ne répondait pas il soupira a nouveau.

    - Sébastian... En plus tu te mens a toi seul... En quelque sorte tu fuis... Encore une fois, je le sais que tu est blessé... mais tu ne crois pas que si tu continue comme ca a te mentir et a te cacher derrière se masque dur et froid tu sera toujours mal comme tu l'est ? Mentir comme ca en faisant semblant qu'il n'y a plus rien et faire ce que tu a fait...

    Il s'arrêta et soupira resserrant son étreinte. Il se décala legerement et le força a se retourner et prit son visage dans ses main pour le forcer a le regarder.

    - Arrête de faire ca... Ca ne sert a rien... Tu veux quoi ? Que je te dise que c'était bien le temps que ca a duré et que je resorte de ta vie comme ca ? Tu crois toujour que je vais te reblesser mais j'ai pas envie, je ne veux plus partir, je te l'ai déja dit, sans norah tu ne m'aurais pas vue parceque j'avais peur de ce que tu fait la : me repousser. Mais elle ma dit que tu m'aimait toujour et ca ma donner du courage... Et je ne veux pas baisser les bras. Je t'aime sebastian, meme après ces 7 longue années sans toi tu sais ?


    Il rapprocha sa tete pour sceller leur levres, mais du reculler sa tete, puis il regarda sebastian

    - Je t'en supplie sebastian, arrete ca...

    A nouveau il recolla leur levres, jouant avec sa levres inferieur, esperant qu'il arrete de resister. Il savait que meme sebastian voulait l'embrasser, il n'était pas con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastian Krüger

avatar

Messages : 334
Date d'inscription : 12/06/2009
Age : 28
Localisation : irgendwo

MessageSujet: Re: Essayage.[Seb']   Ven 3 Juil - 12:10

    Sébastian le repoussa violemment, la colère brillant dans ses yeux.

    - Nan mais attends, tu m'as abandonné parce que tu ne me faisais pas confiance, et tu reviens 7 ans après en te disant que je vais te sauter au cou ? Nan mais tu rêves mon pote ... Tu n'as quand même pas sérieusement pensé que je te pardonnerais ça si facilement ? Genre tu reviens 7 ans après comme si de rien n'était, comme si on allait recommencer comme si de rien n'était ? Nan mais regarde toi un peu, tu ne crois quand même pas que ça me fait plaisir de te revoir ?

    Ses mots dépassaient évidemment ses pensées, mais il était tellement en colère qu'il n'y prit pas garde.

    - Tu as changé Kaï ... et pas en bien ... j'arrive pas à croire que tu me fasses ... tu ne m'as pas assez détruit, faut que tu continues ? j'arrive plus à penser correctement quand tu es là ... j'ai envie de toi, autant qu'avant et peut-être même plus encore, mais je peux pas faire ça, je peux pas te confier ma vie comme ça, je n'aurais d'ailleurs jamais dû le faire, Kairi avait raison, aimer quelqu'un c'est mourir à feu doux. T'es entrain de me tuer Kaï, aussi bien par ton absence, que par ta présence ... Alors, arrête de jouer avec moi, on a passé l'âge tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dai-arayelle.keuf.net
Kaï Faber

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 11/06/2009
Age : 36
Localisation : Le plus proche de lui que possible...

About me
My Relations.:

MessageSujet: Re: Essayage.[Seb']   Ven 3 Juil - 12:24

    C'était de trop, Kaï craqua des larmes de colere, ainsi que de tristesse coulait le long de son visage. Lui aussi avait changer, il était devenu tellement egoiste... Il croyais que lui n'était pas mal dans sa peau? Il ne savait plus a nouveau ce qu'il devait faire. La dernier phrase qu'il dit lui mit les nerf a vif et son poing vint se percuter a la joue de sebastian.

    - MERDE A LA FIN! Jouer avec toi ??? Je joue avec toi ? Tu dit vraiment n'importe quoi! Je joue pas avec toi! Et c'est quoi qui a mal changer en moi tu peut me le dire ??? Et puis tu crois encore une fois que tu es le seulo qui souffre, tu sais quoi ? Toi aussi tu a changer, tu est devenu un putain de gros égoiste. Moi je moi je! Moi aussi je souffre sebastian. Dit moi ce que je doit faire ? Tu veux que... Que j'aille me jetté d'un pont pour met suicider tu sera tranquil tu me vera plus la au moin! Ah ouais ca sera encore de ma faute!

    Il était a bout de nerf, il avait les poing sérré tellement fort que ses jointure était blanche.

    - Tu dit vraiment n'importe quoi... Et puis tu me met tout sur le dos! Mais ouais je suis d'accord je t'ai pas fait confiance, mais c'était a cause de kairi! Tu travaillait avec lui et tout! Tu rentrait tard a cause des cour ! Biensur, après quand il ta violé la oui j'ai comprit que je me faisait des film je le sais! Et il y a aussi après que je me suis fait violé par mon pere, la jétait devenu bizarre au point que notre couple était au bord du gouffre, mais tu croyais quoi ?? Ca faisait deux fois que je m'était fait violé tu croyais que dans mon cerveau tout allait aller bien que j'allait avoir le sourir tout de suite après ca ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastian Krüger

avatar

Messages : 334
Date d'inscription : 12/06/2009
Age : 28
Localisation : irgendwo

MessageSujet: Re: Essayage.[Seb']   Ven 3 Juil - 12:33

    - Comme c'est facile ... c'est moi l'égoïste ? Regarde toi, tu mets tout sur le dos de Kairi, je te rappel que c'est encore mon meilleur ami, juste comme ça ... je t'ai jamais demandé de sourire après l'épisode de ton père ... je voulais ... je voulais juste que tu me parles ... je voulais ... je voulais juste t'aider, mais tu ne me supportait même plus ... tu doutais de chacun de mes faits et geste ... je voulais juste t'aider et tu m'a tué, étouffé jusqu'au bout ...

    Sa voix se brisait au fur et à mesure qu'il parlait. Finalement, il était trop tard pour eux, plus jamais ils ne seront ensemble et ça le tuait encore plus. Pendant 7 ans il avait gardé espoir mais là ... là ça allait trop loin, ils avaient besoin de vider leur sac tout les deux. Il caressa du bout des doigts sa joue meurtrie, jamais Kaï ne l'avait frappé, jamais il n'aurait osé. Mais Sebastian n'en pouvait plus, il était à bout, il fallait que ça sort, il fallait que le mur au pied duquel il était acculé explose sous le coup des mots. Il fallait que tout cela sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dai-arayelle.keuf.net
Kaï Faber

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 11/06/2009
Age : 36
Localisation : Le plus proche de lui que possible...

About me
My Relations.:

MessageSujet: Re: Essayage.[Seb']   Ven 3 Juil - 12:48

    - Je le sais. fit-il en baissant la tete.

    Les larmes qui ravageaient son visage était que de tristesse maintenant, il pleurait comme un enfant qui venait de recevoir une correction de ses parent et qui pleuré toute les larme de son corp. En un pas, il alla contre sebastian et l'entoura se ses bras aussi fort que possible, sa tete contre son épaule, son maquillage allait tachait sa chemise... Tant pis. Ses pleur ne s'arretait pas. Soudain il ouvrit les yeux et arracha un coup net la chemise de Sebastian. Tout les bouton tombait par terre. Il le forca a l'enlever.

    - Tu as dit que tu avait encore envie de moi pas vrai ? D'accord. Je deviens dingue sebastian, t'as vu ce que je suis en train de te faire ?? Je te l'ai déja dit je ferais n'importe quoi pour pouvoir te retrouver.

    Il avait sa chemise dans les main et la froissait entre ses doigt.

    - Je veux que la tempete se calme... J'en ai marre... Quitte a devenir dingue et a me faire enfermer dans un asile de fou parceque je me suis trop donné a vouloir te récupéré je m'en fiche... je ferais tout. Je t'aime....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastian Krüger

avatar

Messages : 334
Date d'inscription : 12/06/2009
Age : 28
Localisation : irgendwo

MessageSujet: Re: Essayage.[Seb']   Ven 3 Juil - 22:31

    - Arrête, se défendit Sébastian comme il put.

    Il ne supportait plus qu'il le touche, il avait assez donné la veille.

    - Je t'en supplies arrête ... ARRÊTE !!! TAIS TOI !!! hurla-t-il en se détachant de lui. Pourquoi tu me laisse pas en paix hein ? pourquoi a-t-il fallu que tu reviennes ... juste au moment où je me faisait à ma solitude à ton départ, il a fallu que tu foutes tout en l'air ... pourquoi tu t'acharnes sur moi comme ça ...

    Il fondit en larme. Il avait besoin d'être seul. Là. Maintenant. TOUTE SUITE !!!

    - Laisse moi !!! VA-T-EN !!! cria-t-il à bout de force. Va-t-en ... va-t-en ... va-t-en ... Va-t-en ... va-t-en ... va-t-en ... Va-t-en ... va-t-en ... va-t-en ... Va-t-en ... va-t-en ... va-t-en ...

    Il ne pouvait plus dire que cela, le supplier de le laisser tranquille, dans une paix relative. Il avait tellement besoin de retrouver la solitude réparatrice qui l'entourait depuis 7 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dai-arayelle.keuf.net
Kaï Faber

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 11/06/2009
Age : 36
Localisation : Le plus proche de lui que possible...

About me
My Relations.:

MessageSujet: Re: Essayage.[Seb']   Ven 3 Juil - 22:39

    Kaï lacha sa chemise et recula de peur. Il ne dit rien, sa réaction lui faisait peur et il avait peur qu'il devienne violent en entendant sa voix... Il rucula encore et se retrouva bientot contre le mur. Il le regarda pleuré ce qui n'arrangea rien a son état et se mit a pleuré de plus belle.

    - Mais je t'aime sebastian... Avait-il soufflé tout bas en baissant la tete pour regarder le sol.

    Il ne savait plus ou se mettre mais il allait devoir partir avant que ca ne dégénere encore plus. Il prit toute les force qu'il avait et se tourna vers la sortit. Une fois a la porte, il se mit a courir a toute jambe sans s'arreter de pleuré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Essayage.[Seb']   

Revenir en haut Aller en bas
 
Essayage.[Seb']
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» essayage combinaison at home
» Essayage de poulie
» Essayage combi sailfish le 31 mai à Miribel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Out Of The Game :: Les archives & la corbeille du forum :: Sujets terminés-
Sauter vers: